Coupe de France féminine de foot : la finale

Une finale en forme de revanche dans laquelle, pour une fois, le PSG ne part pas favori.

coupe_france_belga

Même si les Lyonnais ont dû se résoudre à voir leurs cousins olympiens des Bouches-du-Rhône leur voler la vedette dans leur antre, ils peuvent toujours compter sur leurs filles pour faire le travail. Dominant – attention euphémisme – le football féminin hexagonal depuis 2007 (soit le moment où les garçons ont arrêté de tout gagner), l’OL vient d’empocher son 12e titre de champion de France consécutif. Leur adversaire du soir, le PSG, s’est contenté de la deuxième place et fait ici figure d’outsider. 

Lassées de devoir se contenter de ce rôle poulidoresque, les Parisiennes devraient avoir le couteau entre les dents, d’autant qu’elles s’étaient déjà inclinées face aux Fenottes, aux tirs au but, en finale l’an dernier. Mais les féminines lyonnaises ont du métier et restent sur six victoires dans cette Coupe de France. La fatigue de la finale européenne disputée une semaine plus tôt pourrait rendre les jambes un peu lourdes. Disputée au Stade de la Meinau, QG des Strasbourgeois, cette finale fera aussi office de répétition avant la Coupe du Monde féminine qui aura lieu dans l’Hexagone l’an prochain. C’est aussi une excellente occasion de faire connaissance avec Marie-Laure Delie, Eugénie Le Sommer et toutes les autres qui feront la Une l’an prochain.

Sur le même sujet
Plus d'actualité