Stan et Ulysse : la résistance façon western

Bruxellois de bonne éducation, André et Marcel ont mis de côté les codes pour mener leur guérilla pendant la Deuxième Guerre mondiale.

stan_et_ulysse_be

La question n’est pas de savoir quelle sera l’arme, mais dans quel esprit elle sera utilisée”, disait le philosophe américain Henry David Thoreau. Il est fort probable que ce soit sur base de cette maxime qu’André Van Glabeke, dit “Stan”, et Marcel Franckson, surnommé “Ulysse”, ont basé leur résistance à partir de 1940. Membres du Groupe D du Service Hotton, installés dans un maquis, ils vont ainsi faire subir quelques déculottées à l’envahisseur dans la région de Chimay et de Couvin. Au programme: gros sabotages et guérillas. “Il fallait absolument être aussi durs que les SS”, affirment-ils dans ce documentaire qui met en perspective les actions de ces résistants du 20e siècle avec des images de westerns, qui donnent à ces combats une allure cinématographique. Vol de voitures de collabos, duels au revolver, destruction d’installations de bois et de charbon dont les nazis profitaient… tout y est passé. Entre les archives et les images d’ambiance actuelles, ce film très artistique propose une plongée concrète dans le contexte de vie de l’époque de ces infatigables insoumis.

Sur le même sujet
Plus d'actualité