Souviens-toi la nuit dernière, la série

Un mystérieux massacre familial laisse pour seul témoin une petite fille traumatisée.

souviens-toi_m6

Jérôme et Natacha forment un couple charmant et mènent une vie tranquille dans leur nouvelle maison avec leurs deux enfants: Madeleine, huit ans, et son petit frère de neuf mois. Rien ne laissait donc présager que le couple et leur bébé allaient être retrouvés massacrés au sein même de leur foyer, toutes portes fermées. Seule la fillette a survécu au drame, mais elle est depuis plongée dans un mutisme total, souffrant d’un choc post-traumatique aigu. Selon la police, elle est la seule témoin du drame. Pour la « ramener à la vie », le flic Benoît Belgrade (Sami Bouajila) fait appel à Marie Kempf, une ancienne pédopsychiatre (Marie Gillain) qui va prendre Madeleine sous son aile. Mais ce service rendu est loin d’être gratuit. On interroge les suspects les plus évidents, mais des questions taraudent les enquêteurs: et si la petite avait joué un rôle dans tout ça? Et pourquoi tuer un nourrisson? Il est « trop petit pour être témoin, trop petit pour tout ».

Tournée en Belgique, cette minisérie en six volets se concentre à la fois sur l’évolution de l’investigation policière, ainsi que sur celle de Madeleine dont le visage inexpressif donnerait presque des sueurs froides. Atmosphère lourde et paysages brumeux ajoutent leur touche de nébulosité à une enquête qui peine à avancer. Que s’est-il réellement passé dans cette maison? L’opacité totale règne sur l’affaire. Ce drame policier (coproduit par la RTBF) est aussi une histoire de famille (plus heureuse celle-ci) puisqu’on y trouve Pierre Aknine à la réalisation, sa fille Sarah à la production, son fils Timothée à la musique originale et enfin sa femme comme coscénariste. On y reconnaît aussi des comédiens belges comme Bernard Cogniaux (Miss Mouche), Anne-Pascale Clairembourg (Mobile Home) et Lygie Duvivier (Champion).

Sur le même sujet
Plus d'actualité