30 ans après : Génération Grand bleu

Le grand bleu 2 n’existe pas. La suite s’est passée dans la vraie vie, comme on va le découvrir.

illu_tv-181807

Jusqu’au 14 mai, la chaîne de la mer rend hommage au film culte de Luc Besson, sorti il y a 30 ans tout pile. Plutôt que de s’attarder sur son histoire, des sifflets cannois aux 9 millions d’entrées, le parti pris est de présenter les descendants de Jacques Mayol. On démarre avec Jean-Marc Barr. L’acteur, à jamais associé à son rôle d’apnéiste métaphysique, revient sur les lieux de tournage. Son voyage sur l’île grecque d’Amorgos ne sera pas pour autant un pèlerinage.

C’est le prétexte à la rencontre avec Francine Kreiss. Cette jeune femme n’est pas une athlète comme les autres. Si elle a enchaîné les compétitions (participant notamment aux championnats du monde en 2008), elle a très vite quitté la performance pour l’expérience. Elle raconte ce qu’est, vraiment, l’ivresse des profondeurs. À l’entendre, à partager ses immersions dans le monde du silence, l’évidence s’impose. Le grand bleu, aujourd’hui, est une femme. Une femme photographe, une vraie sirène qui capture l’âme de la vie aquatique et se révèle le meilleur guide à travers 30 ans d’apnée.

Sur le même sujet
Plus d'actualité