Home cinéma, le magazine des passionnés

Soucieux de faire évoluer son magazine cinéma, Fabrice Du Welz reçoit ce soir Guillermo del Toro!

home_du_welz_be

Si Home Cinéma est né pour mieux parler des talents du cinéma belge, l’émission ne se prive pas de recevoir acteurs ou réalisateurs internationaux. Après Charlotte Rampling, c’est Guillermo Del Toro, double oscarisé cette année, qui est l’invité du présentateur et réalisateur Fabrice Du Wetz.
Faire évoluer Home Cinéma de la sorte est une volonté de votre part?
FABRICE DU WELZ – Oui. Si l’émission se destine à favoriser la production belge, qui regorge de gens passionnants, on en a quand même fait un beau tour en cinq saisons. J’en tire du plaisir, mais comme je ne veux pas faire de la promotion coûte que coûte, j’ai aussi envie de recevoir des personnalités de tout bord. J’espère même un jour faire des portraits plus longs. Car à mes yeux, cela reste important d’avoir une émission de ce genre, chez nous.
Vous êtes satisfait de son impact?
Elle pourrait avoir plus d’ampleur, mais j’ai pas mal de retours, notamment via Youtube où elle se balade pas mal. Après, la présentation de ce programme, que j’essaie de rendre bienveillant et réceptif, répond surtout chez moi à une  passion dévorante, à une nécessité monomaniaque de parler de cinéma, avec ou sans caméra. Je suis un dingue de cinéma!
Vous repartez donc en septembre?
Oui, aussi dans l’espoir que notre cinéma, qui reste encore trop cloisonné, continue à évoluer en étant ambitieux et en mélangeant les genres, pour que notre paysage change, avec la jeune génération. Mais je pense que cela arrivera, avec de nouveaux opérateurs comme Amazon ou Netflix. Et si le cinéma que je fais reste encore en marge, n’oublions pas que le septième art reste une forme de pédagogie. Et qu’il est passionnant à transmettre!

Sur le même sujet
Plus d'actualité