L’inextricable conflit

Retour aux sources s'intéresse à un sujet qui suscite souvent débat: Israël et ses origines…

sources_israel_rtbf

29 novembre 1947 : l’assemblée générale de l’ONU prend une décision retentissante. Elle vote le partage de la Palestine en deux États, l’un juif, l’autre arabe. Cette résolution, dont découle l’indépendance d’Israël, proclamée le 14 mai 1948, est le fruit d’une succession d’événements qui, depuis plus d’un siècle, penchent en la faveur de cette nouvelle répartition des territoires. Elle aura un impact énorme sur la géopolitique du Moyen-Orient et de la planète entière. Et ce jusqu’à aujourd’hui. Car, ce que beaucoup préfèrent oublier, lors de ce vote, c’est le peuple palestinien. Pourquoi une telle décision? Depuis des siècles, les Juifs sont victimes de persécutions partout dans le monde. À la fin du 19e siècle, un mouvement sioniste, qui gagne rapidement en influence, réclame un territoire pour le peuple hébreu.

La Deuxième Guerre mondiale et la Shoah précipitent les choses. Outre l’horreur des camps de concentration, les conflits ont causé des millions de déplacés. Des Juifs qui n’ont plus de chez eux et que personne ne veut accueillir. Alors, entre culpabilité, crainte de devoir ouvrir leurs frontières à des “réfugiés” en temps de reconstruction et influence du mouvement sioniste, l’ONU crée Israël. Le documentaire (en deux parties) de ce soir se penche sur la naissance d’Israël et sur les guerres et conflits qui en ont découlé. Le sujet est délicat et divise depuis toujours. Mais, ce qui interpelle, ce sont les inquiétudes partagées des experts, israéliens et palestiniens. Depuis les années 70, les victimes, qui avaient besoin d’un territoire pour (sur)vivre, auraient-elles adopté une politique de bourreaux (sic) envers le peuple palestinien? Israël souhaite-elle la paix et l’arrêt de la colonisation? Le pessimisme des intervenants n’est pas de bon augure.

Sur le même sujet
Plus d'actualité