Retour aux sources pour Candice Renoir

Cette sixième saison de Candice Renoir renoue clairement avec la comédie et le romantisme.

candice_rtbf

Qu’il soit devant ou derrière la caméra, Raphaël Lenglet amène du neuf. Celui qui incarne Antoine dans la série joue un nouveau rôle, celui de réalisateur, pour quelques épisodes de cette nouvelle saison. Le premier s’intitule Il faut souffrir pour être beau, mais il ne s’inspire pas directement de sa propre expérience. Au contraire, il offre à Candice Renoir un nouveau départ. Loin des tumultes de la fin de saison 5, le commandant de police atypique a refusé sa mutation et savoure enfin le retour au calme. C’était compter sans le retour d’Antoine à Sète, après un an d’absence. Une fois la ferveur des retrouvailles passée, Candice découvre le pot aux roses : après avoir suivi des études de commissaire, son amoureux est devenu le nouveau patron de la BSU donc son supérieur. Furieuse, elle le gifle devant tous les collègues venus le féliciter pour sa promotion.

La guerre est déclarée entre les deux amants. Raphaël Lenglet s’affirme et insuffle un vent nouveau à la série. Avec son œil de comédien, il est parvenu à sublimer Cécile Bois, en la rendant plus solaire et plus amoureuse que jamais, tout en amenant la comédie qui manquait sur la fin des derniers épisodes. Une nouveauté dans le casting: le comédien François-Dominique Blin complétera l’équipe d’enquêteurs dans le rôle récurrent de Franck Davenne. Après le succès en termes d’audiences de la saison 5, France 2 se devait de renouveler le contrat avec l’équipe, même (surtout) s’il y a des nouveaux réalisateurs. Cependant, sept mois de tournage, bien que ce soit au soleil et en famille (une vraie cohésion lie l’équipe dixit Cécile Bois), c’est long. Au risque de décevoir, celle qui incarne Candice Renoir est certaine de ne pas rempiler pour six saisons supplémentaires.

Sur le même sujet
Plus d'actualité