Louée soit Louane dans Hep taxi!

Dans ce Hep taxi!, Jérôme Colin rencontre Louane, l'ambassadrice des millenials.

louane_rtbf

Une môme à frange et chemise en jeans entre dans la Tesla. Notre chauffeur préféré se la joue Über et lance la radio. Despacito, par Justin Bieber. On est loin de La Prem1ère! Louane confesse, elle adore le chanteur. Pas de tabou, pas de gène, pas d’élitisme, on est cool. On découvre là l’une des premières caractéristiques commune à ces djeunz dont la chanteuse de 21 ans fait figure de porte-parole. Oui, elle n’a que 21 ans, la petite. Mais c’est déjà un poids lourd, une incontournable de la chanson française, avec ses 1.500.000 albums vendus – aux petites filles mais pas que – pour son premier opus, “Chambre 12”. Comme Jérôme Colin le rappelle, l’histoire de Louane commence sur un plateau télé.

Quatre fauteuils rouges se retournent sur une jeune fille de 16 ans qui entonne Un homme heureux d’une voix douce et éraillée, devenue reconnaissable entre toutes. Elle vient du Nord, milieu modeste, père allemand polonais et mère brésilienne. Le réalisateur Éric Lartigau est devant The Voice. Lui aussi craque pour la fragilité du jeune talent. Elle sera sa tête d’affiche dans La famille Bélier. De là, sur un air de Sardou, la carrière de Louane s’envole. César du meilleur espoir. Autant d’étapes que l’on va revoir ici, mais qui seront, aussi, brutalement brisées par un drame familial. Pause. Chagrin. Silence.

Jusqu’au retour, ces derniers mois, avec un deuxième disque à la hauteur du précédent, en compagnie de Julien Doré, Benjamin Biolay et Vianney. Elle est forte, la jeunesse. Elle avance. Au fil de la balade et de l’entretien, Louane rassure les pessimistes et clôt le bec aux aigris qui ne voient en la nouvelle génération qu’une bande de narcisses décérébrés par les smartphones. Bien joué, comme toujours, Monsieur Colin.

Sur le même sujet
Plus d'actualité