C’est du gâteau: le meilleur des pires pâtissiers

C’est du gâteau (Nailed it en VO) nous a arraché des sanglots de rire. On rêve d’une version belge !

C'est du gâteau ©Prod

Réunir des pâtissiers amateurs et les soumettre à des épreuves… vous soupirez et vous dites “encoooore”? Ne vous y fiez pas. Ici, le twist est d’anthologie. Car le casting a veillé à sélectionner les rois de la gaffe, les maladroits, les maudits du rouleau à tarte. Dans chaque émission, trois bras cassés s’affrontent, pour remporter 10.000 $ (8.000 € quand même) et la honte planétaire. Car le but est de les voir foirer leurs desserts. Ils sont donc confrontés à des missions impossibles, à réaliser dans des temps ridiculement courts, histoire de les voir accumuler les boulettes et produire des gâteaux abominablement laids, bancals, de guingois, qui se verront confrontés à la perfection du modèle.

Une pure gourmandise télévisuelle

Ce principe, “Nailed it”, qui oppose la vraie vie à la perfection Pinterest, fait pouffer depuis des années. Mais le voir en live est une jouissance sadique sans égale. Et que je te foute le feu au micro-ondes en tentant de faire fondre du chocolat. Et que je te couvre un cake pas cuit de glaçage bleu schtroumpf. Et que je tente de faire une tête de princesse en pâte à sucre qui ressemble, au final, à Chucky sous acide… Ajoutez à ce réjouissant programme un jury pince-sans-rire, qui, parfois, part en sucette face à l’étendue du désastre, des pros de la cuisine qui concoctent les défis et, surtout, la présentatrice, l’humoriste MTV Nicole Byer, déchaînée et décomplexée, qui affonne de la vodka et hurle dans les oreilles des candidats. Chaque épisode dure 26 minutes. Une pure gourmandise télévisuelle à savourer après les embout’s mais avec modération… Car le binge watching pourrait fatiguer les zygomatiques ou entraîner l’écœurement.

C’est du gâteau INÉDIT. Disponible sur Netflix.

Sur le même sujet
Plus d'actualité