Pirates des Caraïbes: la vengeance de Salazar

Quinze ans déjà que la saga Pirates des Caraïbes vogue sur le succès et que Johnny Depp et Jack Sparrow ne font qu’un.

pirates_be

Ça va souquer ferme d’une chaîne à l’autre samedi soir: tandis qu’à 20h30 AB3 diffuse le quatrième épisode de Pirates des Caraïbes, Pirate des Caraïbes, la fontaine de jouvence, Be 1 propose le tout dernier volet en date à 21h, La vengeance de Salazar, qui a cartonné en salles l’an dernier et figure parmi les plus grosses entrées de 2017. Pas mal pour une saga qui a vu le jour en 2003 et qui s’inspire d’une attraction du parc Disneyland en Californie. Le succès ne s’est jamais démenti et on le doit évidemment en partie à son interprète principal, Johnny Depp, désormais indissociable de son déguisement haut en couleur de Jack Sparrow. Un personnage que le comédien a élaboré avec minutie: “Quand je prépare un rôle, je deviens la victime de mon imagination. Je suis submergé par une marée de messages. Je me suis battu pour imposer ma vision. Pour moi, les pirates du 18e siècle sont les rock stars d’aujourd’hui.” Une star des mers qui va déferler sur nos petits écrans samedi!

Sur le même sujet
Plus d'actualité