Dans l’esprit de Fargo

Happy Valley, une nouvelle série britannique plongée dans le réel.

happy_f3

Succès de la BBC en 2014, Happy Valley trouve enfin une fenêtre sur France 3. La série, créée par Sally Wainwright, est entièrement portée par son actrice Sarah Lancashire, qui livre une prestation admirable dans ce rôle de policière usée par la vie. À 47 ans, Catherine Cawood, divorcée, élève avec sa sœur son petit-fils, né du viol de sa fille qui s’est suicidée. Or, l’auteur présumé du viol vient de sortir de prison. En parallèle, un homme frustré fomente l’enlèvement de la fille de son patron. Ce postulat qui dégénère en une escalade de violence évoque Fargo. Mais à l’absurde, Happy Valley préfère l’hyperréalisme social so british et livre un portrait de femme au bord de la rupture et celui d’une police désarmée, toujours en tension.

Sur le même sujet
Plus d'actualité