Welcome To Fukushima

Doivent-ils partir, rester ou revenir ? Pendant deux ans, Allain de Halleux a donné la parole aux habitants d'un petit village, situé à 20km de la centrale nucléaire

fukushima_rtbf

Sept ans après le déclenchement de la catastrophe nucléaire de Fukushima, certaines avancées invitent à la réjouissance – comme la levée ou la réduction des restrictions internationales au niveau des importations japonaises. D’autres sont plus déconcertantes. Ainsi, s’il est désormais possible de résider dans certains quartiers, la région n’a retrouvé qu’un tiers des 155.000 habitants déplacés en mars 2011. Cela n’empêche pas le responsable de la centrale, Tepco, de profiter de l’atténuation des radiations pour organiser de plus en plus de visites avec des locaux, des diplomates ou des élèves.

Sur le même sujet
Plus d'actualité