Star Talk : Live long and prosper

Star Trek, la série spatiale en collants lycra à l’honneur dans Star Talk, le talk-show scientifique? Bien ça.

 

star_talk_degrasse_tyson_takei_prod

Trekkies, c’est la gloire, la revanche et, enfin, la réhabilitation! Même si JJ Abrams et Netflix ont rebooté «votre» show mythique, l’ombre de Star Wars a toujours pesé sur l’autre univers des étoiles. Gnagna que c’était mieux, que Lucas était moins cheap, plus cohérent… Chez nous, Star Trek reste plus confidentielle, plus geek, réservée aux initiés. Ce soir, l’astrophysicien Neil deGrasse Tyson la remet en avant et rappelle son impact sur le monde et la culture américaine (donc occidentale). Ces aventures dans l’Enterprise ne sont pas que du divertissement, insiste l’invité, le comédien George Takei (Sulu!): «La télé ne doit pas que divertir, elle doit informer et inspirer. La vision de cette série, c’était de montrer la force d’une équipe, dans sa diversité, voyageant ensemble, travaillant ensemble, fonctionnant ensemble…» Et de renchérir sur la créativité, remarquable il est vrai, des scénaristes et producteurs. Avec ce constat «Il y a eu moins d’épisodes de la série originale que des Kardashian». Et ils ont autrement – et sans doute bien mieux – marqué leur époque et une génération de spectateurs. Leighann Lord, coanimateur, comme l’astrophysicien Charles Liu opinent. Star Trek a insufflé de vraies valeurs sociétales, d’entraide, d’ouverture, de dialogue (et aussi de combativité, de logique et de persistance dans l’effort). Des scientifiques, tout particulièrement dans l’astrophysique, y ont trouvé leur vocation et leur premier moteur. De quoi donner envie de se replonger, illico, dans l’intégrale dans une orgie de binge watching kitsch et culte!

Sur le même sujet
Plus d'actualité