Le dessous des cartes: La géopolitique du moustique

Arte s’intéresse au moustique, insecte mesquin qui parcourt le monde à la vitesse de l’homme.

moustique_belga_2

Vous n’en aimez qu’un: ce bel objet que votre libraire vous tend une fois par semaine pour la modique somme de 2,50 € et qui allie culture, information et diversification de points de vue avec sagesse mais impertinence. Les autres moustiques, ceux qui ont des petites ailes et une grosse trompe, vous ne pouvez plus les voir et vous redoutez leur arrivée aux premières chaleurs. Pourtant ils ont beaucoup plus à dire que “bzzzzzz” et leur place dans la mondialisation a donné lieu à un livre, La géopolitique du moustique, par Erik Orsenna. Un bouquin qui a inspiré Émilie Aubry au point d’y consacrer un épisode complet de son émission phare.

Exemple d’adaptation et grand voyageur, il fout le bazar depuis 400 millions d’années et s’est toujours donné pour mission de transporter les maladies d’un continent à l’autre. Son talent pour profiter de l’urbanisation incontrôlée en fait un véritable serial killer car, si dans nos régions, nous nous plaignons principalement de démangeaisons, le moustique serait tout de même responsable de plus de 500.000 décès chaque année dans les pays du Sud.

Sur le même sujet
Plus d'actualité