Boeing Boeing pour le Télévie

Boeing Boeing, la pièce du Télévie 2018, est retransmise en direct du Théâtre de Namur ce soir. Bravo aux animacteurs!

boeing_tvi

Boeing Boeing, c’est un spectacle créé en 1960 qui a cartonné aux États-Unis, au point d’être joué 19 ans à Broadway. Boeing Boeing, c’est une intrigue qui a donné un film, en 1965, avec Tony Curtis et Jerry Lewis. Boeing Boeing, c’est le classique du boulevard, signé Marc Camoletti. Boeing Boeing, c’est une histoire trépidante que Nathalie Uffner a déjà mise en scène au Théâtre de la Toison d’Or. Boeing Boeing, c’est une mécanique bien huilée, qui fait excuser son chouïa de sexisme par l’outrance et l’exubérance. Oui, le show de ce soir, c’est tout ça. Et tellement plus.

Boeing Boeing, c’est avant tout une belle histoire, celle d’un engagement, celle de la mobilisation d’un public et d’une entreprise, pourtant actuellement plus que bousculée. La pièce sera représentée 34 fois chez nous, dans 11 villes. Elle a affiché complet en 15 jours. Et Boeing Boeing, c’est la tournée du Télévie de cette année. Acheter son ticket, monter sur scène, mettre en scène, c’est un don. Alors on peut critiquer, un peu, le côté très classique des portes qui claquent dans le travail de Jean-Paul Andret. On n’est sans doute plus surpris par l’histoire de Bernard (Michaël Miraglia), qui a promis le mariage à trois ravissantes hôtesses de l’air et se trouve pris dans l’engrenage des quiproquos, sous le regard de son ami d’enfance, Robert (Olivier Leborgne). On sourit des costumes un peu kitsch de Maria Del Rio (Force rouge), Sophie Pendeville (Force bleue) et Sandrine Corman (Force jaune). Sans oublier la pauvre Sandrine Dans sortie du Père Noël est une ordure. Qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait la recherche. Pour plus d’infos sur les dernières dates de la tournée (et sur la vente aux enchères des objets de la pièce, qui court jusqu’au 26 mars), surfez sur www.televie.be.

Plus d'actualité