Rétro-laser en action!

La Trois rediffuse Goldorak depuis le début. Parents et enfants admis.

goldorak_doc

Il y a tout juste 40 ans, le prince de la planète Euphor débarque sur nos écrans sous le nom d’Actarus, emportant avec lui son gigantesque robot nommé Goldorak afin de protéger la Terre des milices du méchant Vega. Imaginé par l’auteur de mangas Go Nagai, le dessin animé est relayé par l’émission pour enfants Récré A2, alors présentée par une certaine Dorothée. Nous sommes en 1978. Goldorak n’a connu qu’un succès moyen au Japon – où il est diffusé depuis deux saisons -, et d’ailleurs, Antenne 2 achète le feuilleton pour une bouchée de pain, sans trop y croire.

Très vite, le public belge et français est conquis. Après quelques mois à peine, juste avant Noël, les figurines de l’humanoïde à quatre cornes sont en rupture de stock dans les magasins, au point que les parents doivent s’inscrire sur des listes d’attente. Une phénomène inédit pour un manga nippon. Puis, consécration: en janvier 1979, l’humanoïde à quatre cornes s’offre carrément la couverture de Paris Match. Aujourd’hui, La Trois remonte l’histoire à sa manière, en proposant de redécouvrir la saison 1 de ce mythe animé qui a ouvert la voie à Albator et auxChevaliers du Zodiaque. La nostalgie en mode fulguro-poings. Goldorak, go!

Sur le même sujet
Plus d'actualité