Focus sur le trafic d’enfants

Un marché glauque mais lucratif laissé au placard par le monde politique.  

illu_tv12

Attention, sujet lourd. Ce mardi soir sur Arte, si vous avez déjà survécu à l’excellent L’Église face aux scandales pédophiles (voir sélection), vous pourrez enchaîner avec cette percée au cœur d’un trafic aussi abject qu’inquiétant, celui des enfants. Il faut un certain courage pour supporter la soirée proposée par la chaîne franco-allemande dans son entièreté, mais il n’empêche que le film de seconde partie de soirée vaut la peine. Les réseaux criminels ont fait des armes, de la drogue et des enfants leur core business. Esclaves sexuels ou esclaves tout court, ils se retrouvent également souvent dans la rue pour mendier. La plupart proviennent d’Afrique ou des pays de l’Est, mais une poignée de petits Français et Allemands sont également enlevés chaque année. Pourtant, nos gouvernements ne semblent pas encore trop s’en soucier.

À travers la rencontre d’anciennes victimes, de policiers et de défenseurs des droits humains, le film tente de répondre aux nombreuses questions qu’il pose, à commencer par le profil des trafiquants et l’origine de la demande favorisée par le dark web.  

Sur le même sujet
Plus d'actualité