Doc Shot dans l’empire de la malbouffe

Que mettent les industriels dans nos assiettes? Les insiders de l’agroalimentaire témoignent.

prix_doute_belga

Poulets saupoudrés à la dioxine, vache folle, œufs aromatisés au fipronil, lasagnes à la chevaline, tartelettes truffées aux matières fécales, lait infantile goût salmonelle, etc. Dresser la liste exhaustive de tous les scandales alimentaires qui ont touché l’Europe ne serait-ce que ces 20 dernières années prendrait des heures. Une litanie à laquelle on peut ajouter les révélations toujours plus nombreuses et toujours plus glauques qui nous proviennent des abattoirs ou des élevages où les animaux mais aussi les hommes vivent l’horreur chaque jour.

Derrière les affaires, l’industrie agroalimentaire, un champ de bataille où pression sur les prix et économies d’échelle poussent les producteurs à trouver des solutions de moins en moins saines pour suivre la concurrence. Retranchés derrière des communiqués et des promesses, on ne les entend finalement que très peu s’exprimer. Joli coup donc que celui réalisé par ce Doc shot parti interroger ceux qui travaillent dans l’envers du décor. Ouvrier dans un abattoir ou cadre dans l’industrie, ils racontent ce que cachent réellement ce jambon rose ou ces nuggets surgelés. Au-delà des révélations, le sentiment qu’une prise de conscience s’impose. Car s’il y a offre, c’est qu’il y a demande. En quelques décennies, la part du budget consacré à l’alimentation n’a fait que baisser chez nous. C’est peut-être déjà une partie du problème…

Plus d'actualité