Fifa mafia/Fair-pay

Un documentaire à charge prouve à nouveau qu’il n’y a que le ballon qui tourne rond à la Fifa.

fifa_arte

Nul besoin d’attendre le mondial russe de cet été pour entendre parler de la Fifa. Telle une matriochka dont on ne verrait jamais la fin, la gargantuesque fédération internationale du ballon rond continue, affaire après affaire, à alimenter les gros titres. Ne cherchez pas dans les pages sportives, c’est dans les rubriques judiciaires ou économiques que s’étale une liste de casseroles à faire pâlir Nicolas Sarkozy.

Malgré le grand remplacement de 2015 qui a mis une petite quinzaine de hauts dignitaires derrière les barreaux et coûté sa tête au parrain en chef, Sepp Blatter, il semble qu’on n’ait pas fini d’extraire les cadavres des placards de la maison zurichoise – d’autant que ceux-ci continuent de s’entasser sur les chantiers esclavagistes du Qatar, mais c’est une autre histoire. Spécialiste de la question, le journaliste danois Niels Borchert Holm a plongé dans les abysses du système Fifa en compagnie de Mary Lynn Blanks. Actrice de sitcom, elle fut la compagne de Chuck Blazer, repenti forcé dont le témoignage a mené au coup de filet du FBI. Entre confessions sur l’oreiller et enquête de terrain fouillé (Holm passa quelques jours dans les geôles de Doha), le duo dépeint un univers sordide aux antipodes du plus beau jeu du monde.  

Sur le même sujet
Plus d'actualité