Le printemps de Prague va avoir 50 ans

Alors que la Russie réveille la Guerre froide, la chaîne Histoire rappelle le vent de liberté qui a soufflé sur la Tchécoslovaquie. Jusqu'à ce que l'URSS intervienne.

printemps_prague_belgaimage-279958-full

1968, année de révolution, voit en Tchécoslovaquie une certaine libéralisation s’engouffrer dans les brèches laissées par le communisme soviétique. Un vent nouveau souffle à l’investiture d’Alexander Dubček, le nouveau Premier secrétaire du parti communiste tchécoslovaque, qui entrevoit un socialisme “à visage humain”, fait de liberté d’expression, liberté de la presse et de circulation. Son mandat ne résistera pas à l’intervention de l’URSS qui enverra cet été-là son armée imposer la “normalisation”. La chaîne Histoire revient sur ce pan de l’histoire soviétique qui réprimera les intellectuels tchécoslovaques.

Plus d'actualité