Top chef saison 9 : un bon mélange de valeurs sûres et de nouveautés

Deux semaines après Le meilleur pâtissier, RTL-TVI dégaine la nouvelle saison de Top chef.

illu_tv7

Depuis le 23 octobre, sur RTL-TVI, le lundi est dévolu à la gourmandise. À l’exception de la semaine passée, où la chaîne a dégainé un film inédit, Le crocodile du Botswanga, face à la sacro-sainte soirée cinéma de La Une. Il fallait bien ça pour rester à la hauteur des belles audiences offertes par le défilé de gâteaux. Des audiences d’autant plus remarquables que les émissions pâtissières sont diffusées après la France, et qu’il suffit d’un dérapage sur Internet pour connaître le nom des éliminés. Ce sera pareil pour Top chef qui a déjà démarré sur M6. Si vous voulez éviter les spoilers, notamment à propos des deux candidats belges de la saison, Jeremy Vandernoot, 27 ans, second chez Carl Gillain (Top chef saison 3) à Namur, et Geoffrey Degros, 22 ans, qui travaille à Orléans, il faudra donc faire attention.

Cette neuvième saison reste sur le modèle réussi de la précédente : Michel Sarran le farceur, Hélène Darroze l’amie de Johnny, et Philippe Etchebest et sa gueule de film d’Audiard vont faire leur marché parmi les quinze candidats de départ pour composer chacun une brigade de quatre cuisiniers. Jean-François Piège, qui a fondu au soleil, intervient lors de certaines épreuves et en a imaginé quelques-unes. Parmi les nouveautés, une épreuve « sans gras », une autre sur les péchés mignons des chefs, une autre encore qui met en scène un plat par une touche finale spectaculaire devant les convives et une émission spéciale, la 100e, devant 100 Meilleurs Ouvriers de France. Une nouvelle diablerie a beaucoup torturé les chefs de brigade : ils doivent désormais désigner, parmi leurs candidats qui n’ont pas été sélectionnés d’office pour la semaine suivante, qui ira en dernière chance. De belles bagarres en perspective…

Sur le même sujet
Plus d'actualité