La soif de vivre: Maman est alcoolique

France 2 propose une soirée continue autour de l’alcoolisme, à travers une fiction familiale suivie d’un débat. 

illu_tv14

Comme souvent, à l’instar de L’épreuve d’amour, France 2 pose un thème de société, raconté par le prisme de la famille. Ici, l’alcoolisme, sujet de santé publique, est présenté à travers le regard d’un enfant. Thomas, 11 ans, subit le délaissement du foyer par un père, pris par ses contrats professionnels, qui ne prend pas encore la mesure de la maladie de son épouse. Lisa est alcoolique. Elle crie, parfois, elle dort, souvent. Elle fait sonner l’alarme de son téléphone pour lui rappeler de nourrir sa fille, âgée de neuf mois. Thomas sèche l’école car c’est à lui que revient la lourde tâche de gérer le quotidien. 

Dans un premier temps, le gamin couvre les arrières de sa mère, jusqu’au levé de coude de trop, qui la conduit à l’hôpital. Viennent ensuite la colère et la prise de conscience par tous. Le père s’emploie à sauver son clan en protégeant ses enfants. Thomas, lui, se démène pour retrouver la mère dont il était si proche. Au cours de ces trois actes, parfaitement découpés, écrits par Elena Pearl Hassan et Lorenzo Gabriele, on suit le combat d’une famille pour se relever jusqu’au retour de l’espérance au bonheur. La lumière, après des mois d’isolement. 

On l’aura compris, si Claire Keim nous offre quelques séquences fortes, si Gregory Montel est égal à lui-même, La soif de vivre est entièrement portée par le jeune Hélie Thonnat. “Pour me préparer, je me suis juste demandé comment je réagirais si j’étais dans la même situation que Thomas, alors j’ai juste essayé d’être naturel ”, raconte le jeune comédien. Naturel, il l’est parfaitement. Grâce à lui, France 2 offre une fiction consensuelle et touchante, au message limpide. 

Sur le même sujet
Plus d'actualité