Kim Jong-un contre le reste du monde

L’arme nucléaire semble être l’obsession de Kim Jong-un. Récit d’une course potentiellement mortelle.

illu_tv12

La Corée du Nord est le pays sur lequel on sait le moins de choses, mais dont on parle le plus. Cet état reculé, mais surarmé, est entré dans la course à l’armement nucléaire. Ses essais récurrents de tirs de missile, vus comme des provocations directes aux États-Unis, inquiètent les experts. « La menace est très concrète » pour l’un d’entre eux. Le 29 novembre 2017, le régime de Pyongyang lance le missile Wasson 15 qui, selon les experts, pourrait atteindre New York et Washington. En sens inverse, il toucherait l’Europe. « Nous sommes à un moment critique en ce qui concerne la Corée du Nord », poursuit un ancien négociateur. Mais quelles sont les raisons de cette agressivité ? Quelles réelles motivations anime Kim Jong-un ? Où en est le programme nucléaire nord-coréen ? Difficile à dire. La plupart des essais nucléaires se font sous terre et même les meilleurs analystes peinent à fournir des données précises.

Après cet état des lieux, La Folie Atomique bifurque ensuite sur les origines de ce pays hermétique dont rien ne filtre et où lavage de cerveau et violence font loi. Et si la Corée du Nord n’a pas encore réussi à larguer un missile nucléaire, elle a déjà fait ses preuves dans la cyber attaque dont certaines banques sud-coréennes ont été victimes. De Séoul à Tokyo en passant par la Chine, La Folie Atomique de Kim Jong-un recueille les témoignages de différents experts, mais aussi d’un ex-militaire nord-coréen afin de percer les secrets nord-coréens. Car la menace est réelle. Et ils sont unanimes : il faut à tout prix éviter la course à l’armement nucléaire. D’une part, car une guerre avec la Corée du Nord mènerait à une catastrophe mondiale. D’autre part, parce que si de telles armes se retrouvent dans les mains de terroristes, c’est bel et bien la fin de notre monde qui est enclenchée.

Sur le même sujet
Plus d'actualité