Échappées belles : New York, obscur objet de désir

Échappées belles passe le week-end au cœur de la plus célèbre ville du monde, qui a encore beaucoup à raconter.

illu_tv18

Y a-t-il encore des choses que l’on ne sait pas de New York en 2018 ? On peut légitimement se poser la question, la ville étant devenue un objet de fantasme pour toute la société occidentale. Séries, films, romans, musiques, actualités…, tout, ou presque, nous ramène un moment donné à la frénésie des rues quadrillées de New York. Une ville qui s’est plus souvent mise à nu que Madonna, décortiquée sous toutes les coutures, que beaucoup imaginent encore à tort comme la capitale des États-Unis et qui représente pour de nombreux voyageurs l’incarnation du fameux rêve américain.

Et pourtant, pour répondre à la question initiale, il reste des choses à apprendre sur la ville qui ne dort jamais. Car contrairement à ce que l’on pourrait croire, il y a une vie en dehors de Manhattan. Il y en a toujours eu une, mais avec la montée fulgurante des prix du logement, les natifs ont déménagé leurs cartons, leurs cultures et leurs traditions de l’autre côté de l’Hudson River. La gentrification a isolé le cœur, Manhattan, mais a réveillé les quartiers de Brooklyn, du Queens, de Staten Island et du Bronx.

La sympathique Sophie Jovillard s’en est donc allée passer le week-end dans une ville en mutation. Et vu la quantité d’activités proposées par la métropole, elle a dû marcher très vite et dormir très peu pour nous ramener six zooms autour de ce qui fait aujourd’hui la renommée de The Big Apple. On pointera principalement celui autour des roof tops, nouvelle attraction immanquable de la ville, et les images sublimes provenant de Central Park et du large de l’Hudson. Comme d’habitude, Échappées belles remplit son rôle de carte postale à merveille.

Sur le même sujet
Plus d'actualité