Coupe Davis : préserver la ferveur

Redémarrage de la Coupe Davis à Liège, où la Belgique, privée de Steve Darcis, devra éviter le piège hongrois.

illu_tv17

Surprenants finalistes de deux des trois dernières éditions, David Goffin et les siens entament cette 107e édition de la compétition en tant que troisième équipe de la planète, juste derrière la France et l’Argentine. Pour ce premier tour du cru 2018, les Belges ont ainsi comme avantages de jouer à domicile (au Country Hall de Liège) et d’œuvrer sur une surface (dure) qu’ils ont choisi.

Face à la Hongrie, dix-huitième équipe mondiale, tombeuse de la Russie au tour précédent et emmenée par un joueur plutôt en forme (Marton Fucsovics, 80e mondial mais seulement éliminé par Roger Federer en 1/8è de finale du récent Australian Open), les hommes de Johan Van Herck, orphelins de Darcis blessé, devront restés concentrés ce week-end, s’ils veulent poursuivre leur route en quarts de finale et retrouver le vainqueur de Serbie/États-Unis. Histoire de maintenir l’incroyable ferveur nationale autour d’eux : près d’un million des nôtres ont suivi la finale perdue face à la France, en novembre dernier…  

Sur le même sujet
Plus d'actualité