« The Voice » met le paquet pour cette nouvelle saison

Avec un banc des coachs presque complètement renouvelé et des talents de qualité comme Jeff et Woody, le télé-crochet prouve sa capacité à se réinventer. On espère que ça va durer.

d69fcf6e9b60ce774c6444d461704ba6

Comme une routine qui recommence, avec chaque nouvelle année débarque une nouvelle saison de The Voice. A force, on a même perdu le compte. Mais cela ne veut pas dire qu’elles se ressemblent et heureusement. Avec un jury relifté, comptant la présence de la chanteuse française Vitaa, de l’un des gagnants de The Voice France, Slimane et de Matthew Irons de Puggy, le tout agrémenté par une bonne dose de l’indétrônable BJ Scott, cette nouvelle édition du télé-crochet a piqué notre curiosité. Au programme, une émission updatée grâce à des images plus léchées, à un montage vif et surtout, à une fournée de talents assez prometteurs.

Jeff et Woody, les claques de la soirée

Encadrée par deux prestations de qualité, celle de Jeff en ouverture et celle de Woody en clôture, ce premier épisode des Blinds est clairement pensé pour en mettre plein les oreilles. Quatre sièges retournés pour ces deux garçons attachants, le premier est prof de piano classique et a une voix rauque à titiller l’échine, le second a beaucoup de classe, une technique bien rodée et l’envie d’en découdre après avoir arpenté pendant des années les banc des castings français. Dans sa liste d’amis, il compte d’ailleurs Slimane, qu’il a rencontré il y a plusieurs années sur les banc des grandes chaînes de télé. Deux artistes qui rejoignent l’écurie de BJ Scott. La force de l’ancienneté et surtout celle d’avoir su guider des artistes comme Loïc Nottet, qui faisait également partie de sa team, sur la route du succès.
 
Assez rare pour le signaler, cette édition compte également son lot de «  bons  » éliminés. Des graines de chanteurs qui ont presque tout pour y arriver, mais qui seront malheureusement passés à côté de leur audition, comme Tanija ou Eléonore, qui avec un autre choix de chanson aurait certainement réussi à convaincre le jury. C’est qu’on a pas été en reste au rayon frissons  : on a pu compter sur la force de quelques pépites brutes, dont Maéla, son énorme sourire et son anglais parfait grâce à 16 années passées à vivre à la Nouvelle Orléans. Pareil pour Yasha, très maniéré par le stress, qui brille d’une aura toute particulière ou encore pour la toute jeune Camille, qui a offert un joli moment de télévision en décidant de reprendre un titre de Maître Gims.

La plus belle voix

Un épisode porté par une autre prestation  : celle des coachs. Pour la toute première fois, l’émission présente quatre vrais chanteurs sur le banc du jury. Ils prouvent leur talent dès l’ouverture sur une reprise de Bruno Mars. On ira même jusqu’à s’avancer à donner une mention TB à Slimane, l’échappé de The Voice France. Son énorme sourire et sa sensibilité, qui semble à fleur de peau, lui offrent un charisme XXL. Pas étonnant que quatre des talents passés par la case casting hier aient choisis de rejoindre son équipe.

The Voice Belgique, le mardi sur La Une à 20h20

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité