Magistral Peaky Blinders

Avec cette saison 4, Peaky Blinders a atteint des sommets d’audiences sur BBC 2. Et des sommets tout court.

peaky_arte

Haletant, émouvant, magnifique, esthétique… On enchaîne les superlatifs et les termes élogieux, s’il s’agit de décrire Peaky Blinders. Une fois de plus, les Anglais démontrent leur savoir-faire et leur créativité en matière de fiction télé. On se rappelle, la saison 3 montrait le gang de Thomas Selby (le génial Cillian Murphy) vendant des armes aux Russes blancs pour le compte de Churchill. Et s’achevait sur la “trahison” de celui-ci, dealant avec la police pour protéger sa famille. La reprise sera chaude et le climax ira croissant. Car c’est la mafia américaine qui déboule et, en toile de fond, le communisme qui étend son influence dans l’Angleterre de 1925. Voilà pour l’intrigue, qui va s’accélérer comme une mécanique diabolique. Pour ces 6 épisodes, les moyens ont été revus à la hausse. On en veut pour preuve l’arrivée dans le cast d’Adrian Brody en gangster vengeur et glacial et d’Aidan Gillen (le sournois Petyr Baelish de Game of Thrones). Ajoutez la musique rock, qui fournit toujours son contrepoint aux costumes d’époque. Un immanquable. Notez que les 4 saisons sont dispo sur Netflix.

Plus d'actualité