Russie-USA: la guerre invisible

Oui ou non, Poutine a-t-il aidé Trump à devenir le boss des États-Unis? Enquête en forme de double portrait.

poutine_belgaimage

Le motif n’est pas évident, mais sans doute Vladimir Poutine a-t-il voulu montrer au monde que les valeurs démocratiques des États-Unis n’étaient pas aussi glorieuses que l’Oncle Sam le prétend depuis des lustres. Voilà pourquoi il aurait aidé le clown Trump à accéder au bureau ovale. Voilà sans doute ce qui explique pourquoi, en janvier 2017, trois semaines à peine avant l’intronisation du nouveau président américain, les agences de renseignement publiaient un rapport accusant Poutine d’avoir planifié des cyberattaques afin d’influencer les votes. Il faut dire qu’en plus de cela, Hillary Clinton n’était pas très appréciée par le géant russe, notamment en raison de son soutien affiché pour le mouvement Maïdan, en Ukraine. Il faut aussi dire qu’entre les États-Unis et la Russie, cela fait maintenant un bail que les relations ne sont pas au beau fixe. Du coup, pour Poutine, orienter une élection sur les terres de son “meilleur ennemi”, c’était se prouver à lui-même que son pouvoir était intact, dans une sorte de guerre froide décidément insomniaque.

Oui mais voilà: le coup était mal camouflé. Et désormais, l’imperturbable Vladimir a beaucoup de mal à calmer les flammes. La preuve dans un double documentaire d’Arte qui a nécessité pas moins de six mois d’enquête et dont les auteurs ont interrogé pas moins de 56 sources différentes (responsables politiques, journalistes, analystes russes et américains, etc.) afin de révéler la vérité. Le constat est inquiétant, montrant que nous sommes là face à une offensive sans précédent contre une nation étrangère en temps de paix. Et les experts sont formels: cette nouvelle guerre invisible, à la fois étrange, hybride et subtile, n’en est sans doute qu’à ses balbutiements… Mais qui sait: peut-être qu’un jour, le monde avancera pour du vrai.

Sur le même sujet
Plus d'actualité