Le rat-taupe nu: moi, moche et super-résistant

Les superpouvoirs des rats-taupes nus vous propose une soirée devant des rongeurs à tête de gobelins. Vous allez adorer.

superpouvoirs_arte

Berk. Sorte de saucisse sans poils, à la peau fine, translucide et fripée, bardé d’une longue queue et de deux incisives démesurées, quasi sans yeux ni oreilles, le rat-taupe nu semble sorti de la valise à Animaux fantastiques de Norbert Dragonneau. On aurait tort de le ranger dans la catégorie des nuisibles… Car cette bestiole au physique ingrat est un cas à part, une sorte d’alien qui aurait ouvert l’Histoire naturelle et décidé, page après page, de s’opposer à toutes les caractéristiques des mammifères. Dans ses galeries, qu’il creuse sous la savane kenyane, il a développé une organisation sociale proche de celles des fourmis, avec une reine énorme, un harem de mâles (belle idée), des ouvrières, des nourrices et des soldats. Si deux colonies se rencontrent, elles se massacrent jusqu’à la mort d’une des reines et les individus restants sont mis en esclavage (cas unique).

Comme les reptiles, il ne régule pas sa température. Il ne ressent pas la douleur. Il mange son caca. Et surtout, et c’est en cela qu’il fascine et pour cela qu’il est analysé par des scientifiques du monde entier, comme on le voit dans ce documentaire: il vit longtemps et en bonne santé. Une souris domestique vit en moyenne deux ans. Notre ami, 30. Et il ne développe aucun cancer. Il serait porteur du graal, ce fameux gène de Mathusalem, qui protège du vieillissement des cellules (en ce compris les cellules nerveuses). Ce film réellement passionnant relaie les explications que les labos ont trouvées et nous montre la recherche en marche. “Un jour, ils domineront le monde”, dit un des chercheurs… 

Sur le même sujet
Plus d'actualité