Le Jardin Extraordinaire au coeur de la patrouille des éléphants

Le Jardin extraordinaire part en Zambie observer le plus grand animal terrestre.

jardin_rtbf

On a coutume de dire que le lion est le souverain du règne animal mais une autre créature attire autant de crainte et de respect que le félin à la crinière. Il suffit de voir les autres espèces se hâter pour lui céder poliment la place au point d’eau pour le constater: l’éléphant tient toute la savane en respect. Herbivore, il ne représente pourtant une menace que pour les végétaux mais son imposante carcasse qui peut peser jusqu’à sept tonnes suffit à lui conférer une autorité dans la brousse. En fin de compte, son seul prédateur est malheureusement l’homme qui continue de massacrer ces pauvres bêtes pour leurs défenses en ivoire. Dans ce numéro, le Jardin est parti en Zambie pour observer le pachyderme auprès de ceux qui protègent le somptueux mammifère.

Face aux braconniers sans foi ni loi, les autorités ont créé des sanctuaires dédiés à la sauvegarde de l’animal. Grâce à la mise en place d’orphelinats et de zones protégées, le nombre d’individus tués a drastiquement diminué même si l’espèce est toujours classée comme vulnérable. Les gardiens ne rigolent pas avec la tranquillité de la bête, même notre Tanguy Dumortier national n’a pas le droit de s’approcher trop près et doit déployer toute son ingéniosité pour capturer des images, en enfouissant sa caméra dans une pile d’excréments par exemple. Les locaux quant à eux mettent des stratégies en place pour pouvoir coexister en paix avec cet encombrant mais majestueux voisin. Un mal nécessaire quand on sait qu’il ne faudrait que quelques minutes à un troupeau affamé pour engloutir les récoltes du village. 

Sur le même sujet
Plus d'actualité