Les innocents

La nouvelle série de la RTBF plonge la question de l'homosexualité dans une affaire de meurtre...

innocents_tf1b

Alors qu’ils cachent leur relation homosexuelle, deux adolescents assistent à une scène effroyable au beau milieu d’une scierie de Pyrénées Orientales. Un homme torse nu s’attaque et finit par abattre quatre hommes âgés de 30 à 40 ans. Repérés, les jeunes gens parviennent néanmoins à s’échapper en assommant le tueur. Débute alors une période délicate pour Yann (Jules Houplaon) et Lucas (Victor Meutelet) qui décident de taire leur présence sur les lieux du crime à leur entourage. Y compris à la belle-mère de Yann, Hélène Siquelande (Odile Vuillemin). Cette haut gradée de la Gendarmerie nationale a quitté un poste à hautes responsabilités pour s’installer au calme et se retrouve chargée de l’affaire.

“Lorsqu’elle prend en charge cette enquête, instinctivement, elle sent combien l’enjeu est important”, explique Odile Vuillemin à propos de son rôle dans cette série de six épisodes de 52 minutes. “J’ai par ailleurs voulu qu’elle soit lumineuse et qu’elle rayonne, à l’image d’une personne qui a fait un travail sur elle-même et se sent bien dans sa peau.” Entre son rôle de belle-mère et celui d’enquêtrice, Hélène Siquelande est complètement tiraillée. De leur côté, les deux jeunes adolescents se rendent petit à petit compte que leur silence va entraîner de nombreuses conséquences. Quant au tueur, il n’a pas laissé tomber leur piste et les recherche…  Après ses sept saisons passées dans Profilage à incarner une psycho-criminologue, Odile Vuillemin (ex Claudette dans le film Podium) a été aperçue dans Entre deux mères, un téléfilm dramatique où elle joue le rôle d’une maman qui retrouve sa fille onze ans après sa disparition. Avec Les innocents, elle se retrouve donc à nouveau dans le milieu policier.

Sur le même sujet
Plus d'actualité