Belmondo à l’honneur

Alors qu’à 84 ans il pourrait s’apprêter à revenir au cinéma, Jean-Paul Belmondo est honoré plusieurs fois en télé.

illu_16

Si, peut-être pour passer le cap de l’an neuf tranquillement, Bébel démentait il y a peu sa participation au tournage imminent du Coup du chapeau, le prochain film de Fabien Onteniente (Camping), l’acteur célébré par un vibrant hommage lors de la dernière Cérémonie des Césars continue de susciter bien des attentions.

Du petit écran notamment, plus que jamais friand de la star. Outre la rediffusion samedi du centième numéro d’Un jour, un destin qui lui était dédié, TV5Monde remet le couvert lundi, avec Le magnifique, tandis qu’Arte, mercredi, ressort Cartouche. Deux grands succès en salles signés Philippe de Broca, l’un de ses réalisateurs fétiches – ils ont tourné six films ensemble –, figurant l’un et l’autre parmi les cent longs métrages les plus diffusés de l’histoire de la télé.

Inspiré de faits réels et filmé en 1962 en lieu et place d’un projet avorté (Les trois mousquetaires), Cartouche, dans lequel le comédien campe un noble bandit dans le Paris du XVIIIe siècle, reste considéré comme l’un des films de cape et d’épée les plus aboutis du cinéma hexagonal. Autour d’un casting pléthorique, dont Claudia Cardinale et le regretté Jean Rochefort, alors débutant, Belmondo apprit à monter à cheval et surtout, effectua l’ensemble des cascades. Quant au Magnifique, l’un des films fétiches de Jean Dujardin et de Quentin Tarantino, tourné au Mexique en 1973 alors que Belmondo était passé au rang de vedette, il eut la particularité d’être coproduit par l’acteur lui-même. Indémodable(s)!  

Sur le même sujet
Plus d'actualité