Revoilà les geeks de Silicon Valley

Les nerds de Pied Piper sont de retour dans une quatrième saison sur le monde complètement barjo de la Silicon Valley.

silicon_betv_2

Cela fait trois saisons que Charles, Erlich, Big Head, Gilfoyle, Dinesh et Jared sont en quête de succès dans l’univers impitoyable d’Internet. Après un enchaînement hallucinant d’échecs et de maladresses, nous les retrouvons toujours dans la même maison (le fameux incubateur d’Erlich), prêts à affronter les géants du web incarnés par Hooli et son manager maniaco-dépressif Gavin Belson. Si l’intrigue des trois premières saisons tournait principalement autour de Pied Piper reconverti en Piper chat, une application de chat vidéo, cette nouvelle saison voit l’arrivée d’un nouveau projet. Charles décide en effet d’abandonner Pied Piper pour créer seul quelque chose d’inédit et de jamais vu au sein de la Silicon Valley: un nouvel Internet. Oui, rien que ça. 

Dans cette saison de Silicon Valley (qui n’est pas la dernière puisque la cinquième a déjà été annoncée), on peut à nouveau compter sur ce qui fait le succès et l’efficacité de la série de Mike Judge et Alec Berg: humour geek, mais compréhensible pour le commun des mortels, personnages tout aussi énervants qu’attachants, et un format court (les épisodes font 30 minutes chacun) qui assure un bon rythme de croisière à une série qui aurait pu s’essouffler avec le temps. Malgré tout, on peut espérer que le nouveau projet de Richard sera le bon, car même si ses échecs sont prétextes à de bonnes blagues, on aimerait le voir enfin réussir. Surtout qu’avec l’annonce du départ de l’excellent T.J. Miller (Erlich Bachman), la série aura besoin d’un nouvel élan pour combler le vide que laissera son personnage le plus iconique.

Plus d'actualité