Fabrizio Rongione va (re)présenter les Magritte

Le comédien belgo-italien va renfiler son costume d'animateur lors de la cérémonie annuelle, le 3 février prochain. La première à être chapeautée par la RTBF.

reporters_18924670

La huitième édition des Magritte, les désormais traditionnelles récompenses annuelles du cinéma belge francophone, se rapproche. L’Académie André Delvaux, après avoir annoncé un changement de diffuseur – la RTBF reprendra la cérémonie à Be TV, qui reste partenaire – a désigné Fabrizo Rongione pour animer l’édition 2018. Celle-ci se tiendra comme toujours au Square de Bruxelles. 

Ce sera donc un come-back pour l’acteur fétiche des frères Dardenne (Rosetta, L’Enfant, Le Gamin au vélo…), vu dans les séries Mafiosa et Un Village Français. Celui qui est aussi chroniqueur radio sur La Première (dans le Café Serré) avait succédé en 2013 et 2014 à Helena Noguerra, ouvreuse du bal en 2011 et 2012, avant que Charlie Dupont (2015 et 2016) puis Anne-Pascale Clairembourg (2017) ne prennent le relais. Pour la première fois donc, l’Académie interrompt un « cycle » de deux ans et réemploie un ancien présentateur.

Un choix fédérateur

Il est vrai que Rongione, primé Meilleur Acteur en 2015 (pour Deux jours, une nuit), réputé pour son humilité et misant sur des prestations efficaces mêlant élégance et humour fin, a su – en 2013, surtout – fédérer et séduire, tant les professionnels que le public.

Quant aux nommés de la vingtaine de catégories des Magritte, ils seront révélés courant janvier, après le visionnement – en cours – des films par les quelques centaines de membres de l’Académie. Les plus plébiscités pourraient se retrouver parmi Chez Nous (Lucas Belvaux), Dode Hoek (Nabil Ben Yadir), Even Lovers Get The Blues (Laurent Micheli), Insyriated (Philippe Van Leeuw) ou encore Noces, de notre ex-confrère Stephan Streker. La plupart de ces longs-métrages seront justement à (re)voir lors de l’imminent BE Film Festival, la 13e édition de cet événement consacré au cinéma belge prenant ses quartiers mardi pour six jours, au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles. 

Sur le même sujet
Plus d'actualité