Chiens et chats sans colliers

On fait le plein d’émotions et d’humanité avec Chiens et chats sans colliers, nouvelle série de docus-réalité en 3 épisodes.

chien_doc

Sans colliers, c’est un refuge pas ordinaire. 100 chiens et 50 chats y vivent, en attente d’une famille d’accueil. L’équipe se coupe en mille pour trouver des candidats à l’adoption de ces animaux, quel que soit leur passé, quelle que soit leur histoire. Et cette équipe n’est pas ordinaire. En effet, à Sans collier, on trouve des bénévoles et des personnes en réinsertion, qui y trouvent l’occasion de recréer du lien, de donner un sens à leur activité et de renouer avec la société.

Le programme suit leur quotidien, jour après jour, la vie du refuge, entre préparation des repas, acclimatation des nouveaux arrivés tout juste abandonnés, dressage, recherche de familles, rencontres, soins, perspectives de déménagement vers un nouveau local, d’une capacité de 270 petits pensionnaires… Ce mélange d’info, de confessions, d’expérience humaine et de séquences 30 millions d’amis fonctionne, évidemment. On s’attache, aux bêtes comme aux gens. On fulmine, de voir qu’en 2017 on abandonne encore des compagnons à quatre pattes. Bref, oui, l’émission est touchante. Mais ça ronronne quand même un peu aussi. Entre Une saison au Zoo, Veto&Co, cette formule fictionnisation du réel, cette façon de raconter des histoires vraies, tristes ou gaies, en feuilletonnant le quotidien d’une équipe, a plus qu’un air de déjà-vu. À force, les ficelles semblent un peu grosses, même si Nadège, Sébastien et Anita, les principaux héros de ce formidable refuge, restent admirables de dévouement et d’implication. Sans colliers fait un boulot extraordinaire, c’est indiscutable. On aurait juste aimé, pour en rendre compte, un peu plus de point de vue et un peu moins de storytelling.

Sur le même sujet
Plus d'actualité