Alice au pays des merveilles

Tim Burton nous emmène en voyage avec Johnny Depp au pays d’Alice.

alice_doc

Bien sûr, le célèbre conte de Lewis Carroll reste indissociablement lié au dessin animé de Walt Disney datant de 1951; les studios de l’Oncle Walt étant d’ailleurs assez friands des adaptations de l’œuvre de l’écrivain britannique. Mais la rencontre entre Alice et l’univers de Tim Burton semblait tout aussi évidente, tant l’imagerie de Lewis Carroll correspond à celle du cinéaste. “Ce qui m’intéressait le plus, expliquait ce dernier, c’était comment ce récit a réussi à entrer dans la culture collective pour devenir une image iconique de notre inconscient.”

Burton nous offre donc un voyage fantastique dans un monde aux couleurs psychédéliques et peuplé – cela va de soi – de créatures démentes. Au milieu desquelles on retrouve évidemment les fidèles parmi les fidèles: Johnny Depp, l’acteur fétiche et Helena Bonham Carter, alias Madame Burton à la ville. La charmante Mia Wasikowska complète le tableau en incarnant Alice. Un choix justifié par le réalisateur: “Elle possède ce que je vois dans ce personnage: une âme ancienne dans le corps d’une jeune fille”. Burton n’a clairement pas fini d’explorer le monde merveilleux du cinéma.  

Sur le même sujet
Plus d'actualité