Preacher, saison 2

Les héros de Preacher partent à la recherche de Dieu dans cette saison 2 survitaminée.

illutv_bis3

Alcoolique et dépressif, Jesse Custer (Dominic Cooper, Fleming) n’a, à l’évidence, rien du prêtre modèle. Il suffit de se souvenir des agissements de ce type pas très catholique lors de la première salve de Preacher pour s’en convaincre. Et pourtant, c’est bien lui qui a été choisi pour devenir le vaisseau de Genesis. Une entité mi-angélique, mi-démoniaque, qui s’est incrustée en lui, lui permettant depuis de plier les autres à sa volonté. Toujours épaulé de Tulip (Ruth Negga), sa guerrière d’ex, et du vampire Cassidy (Joseph Gilgun), le voici dans ces inédits désormais en quête de Dieu. Mais il ne s’agit pas là d’une recherche spirituelle, au contraire! Car le tout-puissant s’est véritablement fait la malle. Il a en effet abandonné le Paradis pour, a priori, se planquer parmi les humains. Où se trouve-t-il? Mystère!

Pour le retrouver, le trio décide de se mettre en route à travers les États-Unis et de quitter Anneville, leur bourgade de toute manière aujourd’hui détruite. Manque de bol pour eux, ils vont être traqués par deux psychopathes: Herr Barr (Pip Torrens), un nouveau venu qui va s’imposer rapidement comme le leader d’une secte, mais aussi encore une fois par “Le Saint des Tueurs” (Graham McTavish), un criminel peu commode, déjà rencontré dans la série fantastique. Avec ces chapitres flambant neufs (une saison 3 est d’ores et déjà sur les rails), la fiction réinvente à merveille sa dynamique. En plus de nous faire voyager, elle redéfinit les relations précédemment établies entre ses protagonistes principaux et propose de nombreuses surprises dans sa narration. Surtout, gardez l’œil ouvert…

Sur le même sujet
Plus d'actualité