Ensemble sur le chemin de la victoire

Du doute à la délivrance, un documentaire retrace le parcours de l’équipe de France de Coupe Davis.

belga

Loi binaire immuable du tennis et du sport en général, l’histoire s’écrit différemment qu’on se trouve d’un côté ou de l’autre du filet, du côté du vainqueur ou du vaincu. Fantastique accomplissement au goût amer pour l’équipe belge, la finale de la Coupe Davis remportée à Lille en novembre a, à la fois, un parfum divin et la saveur du soulagement pour l’équipe de France. Emmenés par un Yannick Noah dont c’est la troisième pige à la tête de la sélection tricolore, les tennismen français restaient sur trois finales perdues depuis leur dernier sacre en 2001.

Minée par ses échecs successifs, l’équipe de France avait même développé une image de sacrés losers plus habitués à récolter les railleries que les trophées. Comme un symbole de ces années de disette, c’est par la demi-finale de 2016 perdue face à la Croatie que débute le récit de Bruno Sevaistre. Pendant un peu plus d’un an, le réalisateur a suivi Noah et ses hommes à la poursuite du saladier d’argent. Un parcours où l’équipe hexagonale s’est surtout battue contre elle-même. Depuis le revers face à Marin Cilic, elle aura dû attendre notre flamboyant Goffin pour affronter un membre du top 10. Il aurait pu y avoir Nishikori au Japon, Murray contre la Grande-Bretagne ou Djokovic face à la Serbie, mais à chaque fois, la star locale a dû déclarer forfait sur blessure. Sans fait d’armes spectaculaire sur le court, c’est dans la constance et le sérieux que les néo-mousquettaires sont allés chercher cette dixième Coupe Davis. Dans la cohésion et l’esprit d’équipe aussi comme le montre Ensemble sur le chemin de la victoire qui nous emmène, des vestiaires aux repas, dans les coulisses de l’équipe.

Sur le même sujet
Plus d'actualité