Frédéric Lopez, retour en terrain connu

Il y a quelques jours, l’animateur était dans les Cévennes, pour le tournage de l’édition de printemps. Une expérience qui le laisse à fleur de peau…

frederic_lopez1_rtl

“Il faut des jours pour retomber sur terre, pour digérer l’expérience. C’est un choc.”

Mais ce samedi, c’est la diffusion du voyage de Kev Adams en Éthiopie… “C’est la première fois que ça a été un choc pareil pour l’invité. J’ai aussi vécu la distance des générations… J’ai vu tout de suite que ça allait être spécial, quand il était tout perdu parce qu’il n’y avait plus de réseau gsm. Il incarne cette époque.”

Vous avez du mal avec notre époque?

“Ce que je remarque, c’est que dès qu’on rallume son portable, on se retrouve côte à côte. Alors qu’avant on était face à face. Aujourd’hui, on a du mal à être dans le présent. On n’est pas attentif à ses besoins, à son corps, à ses émotions. Avec les écrans, on est à la fois ici et toujours ailleurs. On ne fait jamais de pause, on ne se connecte jamais à soi, on s’interrompt tout le temps.”

Et vous, vous oubliez vraiment Paris et la télé?

“Les invités oublient la caméra, moi pas. Chaque fois qu’il se passe quelque chose, je vérifie que ça filme. Mon attention est tellement portée par l’histoire qu’on raconte que je découvre, au retour, combien je suis fatigué. Je m’oublie.”

Vous aimeriez passer le relais?

“C’est de plus en plus dur. En Mongolie, j’ai pleuré trois jours avant la transhumance à dos de chameau. J’étais obsédé par l’idée que je ne pourrais plus jamais vivre ça…” Il s’effondre, en larmes. “Émotionnellement c’est trop dur. On filme des choses qui sont en train de disparaître… Il y a 10 ans, 5 % de la population mondiale vivait hors du système. Aujourd’hui il n’y en a plus que 3. Je rêve parfois d’être remplacé mais la chaîne, l’équipe, ne veulent pas.”

Et être l’invité?

“J’en ai parlé à mon associé hier soir! Je rêverais de découvrir un lieu en toute spontanéité. Là, quand je pars, j’ai emmagasiné des briques de documentation…”

Vous vous êtes inscrit pour explorer Mars?

“Non. Il n’y a pas d’humains sur Mars.”

Sur le même sujet
Plus d'actualité