Le nouveau sarcophage de Tchernobyl

Le dôme

tchernobyl2_f5

Lorsque la centrale ukrainienne de Tchernobyl explose le 26 avril 1986, il faut six mois pour mettre en place un sarcophage en béton censé contenir l’énorme quantité de déchets radioactifs. Un sarcophage installé dans la précipitation et qui expose rapidement ses failles, au propre comme au figuré. Au début des années 2000, il est donc question d’un second dôme, plus étanche, avalant le premier. Le contrat est signé en 2007 et la construction est enfin terminée en novembre 2016, trente ans après la catastrophe. Une prouesse architecturale qui a placé les ingénieurs devant des enjeux inédits et les ouvriers face aux dangers de la radioactivité. L’arche, la plus grande structure mobile terrestre au monde, doit maintenant tenir cent ans.  

Sur le même sujet
Plus d'actualité