NRJ Music Awards

nrjmusicawards

Avec les NRJ Music Awards, TF1 s’assure une bonne audience et récompense ses poulains. 

C’est désormais devenu une tradition: chaque fin d’année, dans le même palais qui accueille le Festival, Cannes célèbre les NRJ Music Awards. Des stars, un tapis rouge, une montée des marches mitraillée par les photographes. La comparaison s’arrête là. Malgré toute la bonne volonté des organisateurs, les NRJ Music Awards ne rivalisent pas avec les autres remises de récompenses.

À chaque édition – nous en sommes à la 17e –, on espère qu’un vent de renouveau soufflera sur les petites fiches de Nikos, fidèle à la présentation. Et chaque fois, c’est la déception, malgré l’ersatz de suspense entretenu pendant la période des votes. Parce qu’avant même que ceux-ci ne soient clôturés, le nom du gagnant ne fait presque aucun doute. Cette année, par exemple, il y a fort à parier que Matt Pokora, nominé comme d’habitude dans la catégorie “Artiste masculin francophone de l’année”, remportera son douzième trophée. Chouchou des jeunes filles, le plus célèbre sosie de Claude François est évidemment l’une des valeurs sûres du label TF1 Music, ce qui ne peut justifier sa domination totale.

Il y aura par contre un peu plus de curiosité à l’annonce des artistes internationaux de l’année. On y retrouve entre autres Pink, Shakira, Katy Perry, Ed Sheeran, Justin Bieber ou The Weeknd. Se conteront-ils d’un duplex ou feront-ils le déplacement pour un éventuel play-back? Si les dieux de la variété les accompagnent, peut-être ne vivront-ils pas un énième bug technique. Les éditions précédentes n’avaient pas été épargnées, entre panne de prompteur ou micro cassé… Cela écrit, tout n’est pas à jeter dans ces NRJ Music Awards qui restent en définitive un bon divertissement. Suffisant pour un samedi soir dans son canapé en tout cas.  

Sur le même sujet
Plus d'actualité