Monte le son, le live: Chet Faker

En souvenir de Chet Faker

festivallesinrocks2014-che-5

On savait les tourneurs capables de ramener les morts à la vie grâce à la “magie” des hologrammes. France 4 a pour sa part une technique bien à elle (et bien moins morbide) pour ressusciter un artiste disparu: le retard. Rassurons-nous d’emblée: Chet Faker qui se produit ce soir sur la scène du festival des Inrocks n’a pas passé l’arme à gauche. C’est juste que depuis cette performance de 2014, le barbu australien a enterré son avatar et est revenu à son blase originel: Nick Murphy. On n’y perd pas au change tant il avait convaincu, que ce soit en collaborant avec Flume (Left Alone, l’EP Lockjaw) et à travers un premier album (“Built on Glass”) où sa voix grave et veloutée pose comme une évidence sur des compositions aux frontières de l’électro, du R’n’B et de la soul.  

Sur le même sujet
Plus d'actualité