Jurassic World, le dino sort ses griffes

Quinze ans après Jurassic Park 3, les lézards géants reprennent vie et n’ont rien perdu de leur mordant.  

mv5bmtqzota1njyxn15bml5banbnxkftztgwotaxmjm5nte

Alors qu’ils avaient disparu de la surface de la Terre depuis 65 millions d’années, les dinosaures ont réapparu grâce à la magie du cinéma dès l’époque du muet. Mais c’est en 1993 que les sympathiques bestioles ont réellement crevé l’écran, grâce aux effets spéciaux époustouflants et révolutionnaires du Jurassic Park de Steven Sielberg qui les faisaient paraître plus vrais que nature. À l’époque, le réalisateur expliquait: “Je voulais retrouver mon âme d’enfant sur le plateau de tournage. Cette capacité à m’émerveiller était indispensable à la réussite du projet”.

Trois épisodes plus tard, en 2001, la saga préhistorique semblait définitivement éteinte, mais le T-Rex, les raptors et leurs compères carnivores n’avaient pas perdu leur appétit. Pour preuve, quinze ans plus tard, la franchise se voyait relancée. Avec Colin Trevorrow aux commandes (et Spielberg comme producteur délégué) de ce très lucratif Jurassic World qui a cartonné dans les salles. La suite, Jurassic World: Fallen Kingdom, sortira en 2018 et marquera le grand retour de Jeff Goldblum au générique.

La Une et La Deux rouvrent les portes du plus célèbre des parcs d’attractions en diffusant l’original dimanche soir et le nouvel épisode le lendemain. La comparaison permet de constater que, près de vingt-cinq ans plus tard, le Jurassic Park de Spielberg n’a quasiment pas vieilli et reste toujours aussi passionnant à suivre. Jurassic World suit donc les traces de son modèle, avec des moyens techniques encore plus sophistiqués, et remplit pleinement sa mission de divertissement. Décidément, les animaux préhistoriques ont un bel avenir devant eux!  

Sur le même sujet
Plus d'actualité