Le Festival (Rock’n’roll) de Canet

Quand Guillaume Canet se fout de la tronche de Guillaume Canet, ça donne une comédie délirante et grinçante à souhait.

rocknroll2_be

« Je suis à un âge où je n’ai plus envie de m’emmerder avec ce que les gens pensent de moi. Sinon, j’aurais été incapable de réaliser ce film en allant à fond dans l’autodérision. » Et Monsieur Cotillard s’en est donné à cœur joie avec ce Rock’n’Roll endiablé où il joue de manière jubilatoire avec sa propre image, entraînant par ailleurs sa compagne Marion dans son délire. Et il ne s’est pas arrêté en si bon chemin, puisque Johnny Hallyday se joint à la fête, dans une séquence d’anthologie qui donne son titre au film! Le procédé n’est pas neuf mais il fait toujours autant se bidonner quand il est utilisé de manière aussi percutante. Poussant sa réflexion grinçante jusqu’au bout de son propos, Guillaume développe un véritable festival de Canet à la folie pleinement assumée.

Sur le même sujet
Plus d'actualité