Une grève à RTL?

Pour la toute première fois, le personnel de la chaîne privée envisage de débrayer...

reporters_25134323

On connaît aujourd’hui la façon dont les différents services de RTL devraient être affectés par les 105 licenciements prévus dans le plan #evolve annoncé en septembre. 30 postes devraient disparaître  à la rédaction, 24 dans les services généraux, 23 à l’antenne, 15 à la régie publicitaire et 13 à la production. Une évaluation théorique puisque le nombre de personnes concernées aura sans doute évolué au terme des négociations entre la direction et les représentants du personnel. Mais pour les employés de la chaîne, ces chiffres concrétisent un peu plus la menace qui pèse sur leur tête. Et beaucoup attendent toujours des réponses claires quant à l’avenir de la société pendant et après ce plan de transformation. Ils se sont donc réunis en assemblée générale, une première à RTL, qui n’est pas précisément le terroir du syndicalisme triomphant.

Les 300 personnes présentes (sur un peu moins de 600, pigistes compris) ont procédé à un vote. Et se sont prononcées, à une écrasante majorité, pour un préavis conservatoire d’actions et de grève. En d’autres termes, s’ils n’obtiennent pas les éclaircissements et les réponses qu’ils attendent, ils envisageront des actions qui pourraient aller jusqu’à l’arrêt de travail.

Dans l’affrontement qui va se jouer entre représentants du personnel et direction, c’est un pas important, et symbolique. Car jamais jusqu’ici RTL n’avait risqué la grève, que les annonceurs détestent autant que les téléspectateurs… et les patrons de chaînes. On n’en est pas encore là. La décision d’actions éventuelles ne sera prise que d’ici deux à trois semaines. Le temps de voir dans (et sur) quelles mesures Philippe Delusinne et son équipe acceptent de plier. Et ce n’est pas gagné…

Pour l’instant, l’entreprise RTL continue de bourdonner, même si le cœur n’y est pas. Mais le bras de fer est engagé, les prochaines semaines seront âpres. Et il se pourrait bien que les programmes de remplacement effacent un de ces jours le sourire de Cristina Cordula ou Sandrine Dans.

Sur le même sujet
Plus d'actualité