Les Trolls, petits mais costauds

Envoyez la musique: les trolls vont mettre l’ambiance ce dimanche soir.

trolls2_be

D’habitude, c’est plutôt dans les travées du Bifff (le festival du film fantastique de Bruxelles) qu’on a le plus de chances de voir défiler des trolls, ne fût-ce que pour la bière qui porte leur nom et qui s’y consomme chaque année en grande quantité. Mais ces sympathiques petites créatures avaient envie de mieux se faire connaître auprès du jeune public et les studios Dreamworks ont eu la bonne idée de leur donner un bon coup de pouce. Les deux réalisateurs Mike Mitchell et Walter Dohrn ont concocté une comédie musicale animée pleine d’entrain qui séduira sans peine les enfants grâce à ces petits personnages hirsutes aux crêtes de cheveux fluo et qui se prennent pour les rois de la pop.

Sans prétendre révolutionner le monde de l’animation, Dreamworks a tout de même sorti le portefeuille avec ce joyeux long métrage: 120 millions de dollars, bien amortis il est vrai puisque le film en a rapporté quasiment trois fois plus. Et avec la complicité de Justin Timberlake et son tube de l’été 2016, Can’t Stop the Feeling, ces drôles de trolls ont de quoi mettre l’ambiance pour clôturer le week-end en beauté, en attendant la suite de leurs aventures prévues pour 2020.

Sur le même sujet
Plus d'actualité