Rendez-vous en terre inconnue

Dans ces inédits, Veep est contrainte de se renouveler. Un exercice réussi avec brio?

492247

Certains pourraient se dire que la série n’a plus de raison d’être. Après tout, Veep avait pour concept, à son démarrage, de suivre les pérégrinations de Selina Meyer (Julia-Louis Dreyfus), alors vice-présidente (d’où le titre ”veep”) des États-Unis. Entre-temps, son incompétence notoire ne l’avait pas empêchée de devenir présidente. Mais voilà, en ce début de fournée, elle n’est plus rien. Battue aux dernières élections présidentielles, elle va chercher à donner un nouveau souffle à son quotidien. Pour se faire, elle tentera de créer une fondation. Un objectif louable, mais motivé avant tout par son ego que l’on sait toujours aussi démesuré. Pour couronner le tout, elle s’échinera à trouver un moyen pour que l’on se souvienne de son passage à la Maison-Blanche. Mais va-t-elle pour autant abandonner toute ambition politique? On vous laisse deviner…

Les nombreuses excentricités de l’héroïne évoqueront peut-être à certains moments, chez les téléspectateurs, les outrances de Donald Trump. Qu’ils soient prévenus: ”Au moment où nous avons écrit ces épisodes, nous ne savions pas encore qu’il serait élu”, tient à préciser David Mandel, devenu scénariste en chef la saison passée. ”Je me suis senti plus à l’aise sur cette nouvelle salve, poursuit-il. Cela m’a permis d’être plus précis dans l’écriture. De fait, je me suis rendu compte que j’adorais développer ces moments où vie privée et vie professionnelle s’amalgament dans la réalité de Selina.” Logiquement différente de ses prédécesseurs, ce round inédit parvient tout de même à rester fidèle à l’esprit originel. De bon augure, alors que Veep se conclura l’an prochain.

Plus d'actualité