Partir en chantant

Stéphane Bern célèbre les adieux télévisés de Michel Sardou.  

michelsardouderniershow-2

Même s’il n’a pas le palmarès de son ex-pote Johnny, avec qui il est brouillé depuis 2008, Michel Sardou reste l’un des chanteurs français les plus populaires. Il a vendu plus de 100 millions d’albums et sa nouvelle tournée, La dernière danse (en Belgique ces 24, 25 et 27 octobre) fait salle comble. Et, au même titre que Balavoine, Goldman Fugain ou Barbara, il reçoit les honneurs d’un album tribute où la jeune génération reprend ses plus grands tubes, des Lacs du Connemara à Rouge (Sardou et nous, sortie ce 16 octobre).

Pourtant, le fils de Jackie a décidé de mettre un terme définitif à sa carrière de chanteur. En cause, sa voix qui faiblit et son envie de ”ne pas faire l’album de trop”. Pas question de retraite dorée cependant: Sardou veut désormais se consacrer à la comédie et au théâtre, ses premières amours, lui qui dit être devenu chanteur par accident. Mais avant de partir, il veut aussi gâter ses fans. En leur offrant tout d’abord un 26e album studio , Le Choix du fou, qui sort ce 23 octobre et en acceptant une dernière grand messe télévisée, orchestrée par Stéphane Bern et dans laquelle ses amis fredonneront en sa compagnie ses titres les plus emblématiques. Parmi les invités, on retrouvera entre autres Charles Aznavour qui chante encore à 93 ans. De quoi inspirer Sardou?

Sur le même sujet
Plus d'actualité