Adoption: pas si simple

Le monde en face explore le parcours de l’adoption, qui s’avère souvent être un chemin douloureux et pavé de regrets.

adoptionjetaime

Les chiffres sont tabous en France: officiellement, seulement 2 % des adoptions sont vouées à l’échec. Mais, officieusement, les spécialistes parlent plutôt d’un cas sur dix. Le défi qui attend les futurs parents est d’autant plus laborieux qu’aujourd’hui, beaucoup d’enfants adoptés ne sont plus des bébés. Comment prévenir les défaites? Comment construire une famille malgré toutes les difficultés?

De façon sobre et claire, ce documentaire dévoile les histoires déchirantes et poignantes d’enfants et de leurs parents adoptifs. Ou comment parfois l’amour ne suffit pas à effacer les souffrances du début de la vie. “Cela a été extrêmement difficile de se faire rejeter par son enfant. L’image que ça renvoyait, c’était qu’on n’était pas de bons parents” raconte Nathalie dans le reportage. Car l’adoption est aussi la rencontre entre deux blessures. Celle d’hommes et de femmes qui n’ont pas pu donner la vie et celle d’enfants marqués par l’abandon et les souffrances. Huit histoires sont ici relatées, des histoires de famille à la fois tendres et violentes. Chacune reflète une des nombreuses facettes de la réalité de l’adoption. Le recul des années passées donne à comprendre ce qui n’a pas permis ou a rendu si difficile la construction du lien parental et filial. Les visages sourient et les yeux pétillent au souvenir des jours heureux, mais lorsque surgit celui du moment où tout a basculé, ceux où la souffrance, omniprésente, les a submergés de façon profonde et brutale, la voix tremble et les yeux s’embuent. Après la diffusion du documentaire, Marina Carrère d’Encausse recevra des invités experts pour un débat sur le plateau du Monde en face.

Sur le même sujet
Plus d'actualité