Le crime était (presque) parfait

Patrick Chesnais réenfile son costume du commissaire Rousseau dans une affaire policière particulièrement compliquée.

noirenigma

Après Hiver rouge, Bleu catacombes et Jaune iris, France 2 propose une nouvelle adaptation d’un roman de Gilda Piersanti. C’est ici Roma Enigma (intitulé Noir Enigma dans sa version télé) qui est porté sur petit écran. Avec, toujours, Patrick Chesnais dans le rôle du commissaire Rousseau et Camille Panonacle dans celui de Mariella De Luca.

Le pitch? Sur le seuil d’une des plus grandes pâtisseries de Paris, une jeune femme s’effondre. Elle a été tuée d’un coup d’arme à feu. Le commissaire Rousseau est chargé de cette enquête particulièrement compliquée: on ne retrouve pas l’arme du crime, il n’y a aucun suspect, et rien dans le passé de la victime ne peut expliquer une fin tragique. Seul espoir: un témoin. Mais personne ne semble avoir assisté au drame. Le commissaire et son acolyte vont aller de trafic d’armes à des secrets de famille en passant… par des choux à la crème pour trouver le meurtrier. Un thriller de très bon calibre dans lequel Patrick Chesnais brille une fois de plus dans son rôle du commissaire efficace mais torturé.

L’acteur, très occupé au cinéma et au théâtre (on l’y a récemment vu dans L’invité et Le souper), choisit ses rôles télévisés avec soin. C’est dire si l’artiste croit en son personnage de la collection Les saisons meurtrières. “Je ne l’interprète qu’une fois par an et pourtant j’ai l’impression d’être dans mes chaussons quand je le joue”, avait-il confié au TV Mag, il y a quelques mois. Ce qui ne veut pas dire que le comédien boude le petit écran: on le retrouvera prochainement dans L’ombre du tueur, inspiration française de la série britannique The Fall (avec Gillian Anderson et Jamie Dornan). Un autre thriller policier qu’il faudra tenir à l’œil…

Sur le même sujet
Plus d'actualité